top of page

Inauguration du nouvel hôpital de l’Institut Curie et de la plateforme de thérapie cellulaire

L’Institut Curie, acteur majeur de la cancérologie, renforce sa position de leader dans l’ouest parisien, avec l’ouverture de son nouvel hôpital à Saint-Cloud. Il accueillera également une plateforme ultramoderne de thérapie cellulaire et des équipes de recherche de pointe.

« Cette inauguration est l’aboutissement d’un vaste projet démarré en 2019 dans le cadre du projet d’établissement MC21 (pour Marie Curie 2021). Il révèle nos ambitions pour une prise en charge améliorée de notre patientèle et marque aussi l’arrivée progressive des chercheurs sur notre site de Saint-Cloud. Le lancement des travaux de la plateforme de thérapie cellulaire du Paris Saclay Cancer Cluster (PSCC) est, en effet, une deuxième grande étape. C’est bien-sûr une grande satisfaction de voir un tel projet aboutir. Il est le fruit du travail de nombreuses équipes hospitalières et de recherche, épaulées par tous les services de l’Institut Curie. », souligne le Pr Thierry Philip, président du Directoire de l’Institut Curie.


Faire rayonner la cancérologie de demain dans l’Ouest parisien

L’Institut Curie à Saint-Cloud s’agrandit avec une extension de 14 000 m2 qui vient compléter les espaces hospitaliers existants. Cela représente désormais 34 000 m2 d’espaces disponibles, neufs ou rénovés, pour le soin et la recherche au service de l’excellence en cancérologie et au bénéfice des patients.

  • Nouveaux espaces pour offrir les meilleures conditions d’accueil comprenant des salles d’attente agrandies et des espaces de consultations et de soin repensés ;

  • Parcours de soins plus fluides pour une prise en charge optimale : trajets des patients raccourcis, notamment en ambulatoire, circuit du médicament optimisé, transmission des échantillons facilitée entre les blocs opératoires et les laboratoires d'analyse… ;

  • Locaux rénovés et spacieux pensés pour faciliter le travail des équipes et favoriser le bien-être au travail ;

  • Laboratoires et équipements modernisés pour progresser toujours plus vite contre le cancer et développer de nouvelles recherches de pointe.


Au cours de la dernière décennie, l’incidence des cancers a augmenté, mais leur mortalité a baissé grâce aux progrès du dépistage et des traitements.

« Les avancées scientifiques et médicales, tout comme l’évolution des mentalités dans notre société, ont profondément changé la prise en charge oncologique par les médecins et soignants, mais aussi le vécu de la maladie par les patients. Le nouvel hôpital de l’Institut Curie témoigne de la volonté de l’Institut Curie de répondre aux nouveaux défis de la cancérologie, en réunissant les meilleures conditions d’accueil et de prise en charge pour nos patients, tout en facilitant le quotidien des équipes dans des locaux modernes, agréables et adaptés aux parcours de soins d’aujourd’hui. Il permet par ailleurs d’ancrer la position de l’Institut Curie dans la nouvelle dynamique de territoire de l’organisation de la cancérologie de l’ouest parisien », se réjouit le Pr Steven Le Gouill, directeur de l’Ensemble hospitalier de l’Institut Curie.


Pour répondre à ces changements, le projet immobilier s’est appuyé dès l’amont sur une réflexion collaborative entre un groupe de travail constitué des professionnels de la prise en charge à l’Institut Curie et l’agence d’architecture AIA Life Designers. Le projet a ainsi été conçu avec la vision médicale et soignante afin d’adapter l’architecture et l’organisation aux évolutions des modalités de prise en charge des cancers et du rôle du patient dans son parcours de soins. Afin que cette vision soit complète, un « patient partenaire » a été intégré au groupe de travail pour exprimer les attentes des personnes soignées.

Fort de partenariats de longue date avec des établissements phares de l’ouest parisien, les collaborations vont se poursuivre, voire se développer sur les expertises et les localisations pour lesquelles l’Institut Curie est référent, avec le Centre Hospitalier Versailles et GHT Sud Yvelines, le CH4V Saint-Cloud/Sèvres, l’Hôpital Ambroise Paré de Boulogne, les établissements hospitaliers de Juvisy - Longjumeau – Orsay / GH Nord Essonne, et l’hôpital Foch à Suresnes.


Renforcer le continuum recherche-soins

« La rénovation du site de Saint-Cloud, avec 2 100 m2 dédiés à la recherche, constitue une opportunité unique pour le développement de nouveaux programmes très innovants, sources d’espoirs pour de nouveaux traitements au bénéfice des patients, se félicite le Pr Alain Puisieux, directeur du Centre de recherche de l’Institut Curie. Le continuum recherche-soins, cœur de la stratégie de l’Institut Curie, se verra renforcé avec le lancement de la future plateforme de thérapie cellulaire du Paris Saclay Cancer Cluster (PSCC) en 2024 et l’installation de nouvelles équipes de recherche à horizon 2024-2025. »


Une plateforme de thérapie cellulaire à la pointe de la technologie – début 2024

La création de la plateforme de thérapie cellulaire avec le PSCC permettra d’accélérer la dynamique de transfert de technologies avec les entreprises et l’innovation thérapeutique pour les patients grâce à la conception de traitements inédits fondés sur la technologie des cellules Car-T et leurs développements en clinique. Cette plateforme s’inscrit dans le programme ‘Microenvironnement tumoral, immunologie et thérapies cellulaires’ du projet scientifique Curie 2030, de même que le projet de Recherche Hospitalo-Universitaire (RHU) EpCART. Ce projet vise à tester une approche thérapeutique innovante et personnalisée, une thérapie cellulaire combinant l’immuno-épigénétique aux thérapies CAR-T, née de travaux de recherche menés à l’Institut Curie et développés par sa spin-off Mnemo Therapeutics. Après la validation complète préclinique de cette approche unique, un essai clinique va évaluer la faisabilité de la production de ces thérapies cellulaires originales et l’absence d’effets secondaires chez des patients atteints de tumeurs solides.


Cette plateforme unique (650 m2, 30 personnes dédiées) proposera un environnement exceptionnel avec une diversité de technologies qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Elle est, en outre, connecté aux réseaux de talents que regroupe le PSCC au service des équipes travaillant sur les thérapies de demain regroupant hôpitaux, entreprises pharmaceutiques et start up vers un unique objectif : innover plus vite et mieux.


Le programme d’avenir « Biologie computationnelle et Médecine des systèmes » - début 2025

Au travers d’une approche interdisciplinaire et holistique, ce programme a pour ambition principale d’analyser et d’intégrer des marqueurs de natures diverses (biologique, omique, imagerie ou clinique) par le développement et l'usage d'outils d'intelligence artificielle, afin de comprendre les liens entre mécanismes biologiques observés à différentes échelles et d’identifier des combinaisons de biomarqueurs et des cibles thérapeutiques utilisables pour la médecine de précision en oncologie. D’ici au début de l’année 2025, la rénovation d’environ 1 400 m² d’espaces dédiés à la recherche permettra d’accueillir des équipes de deux unités du Centre de Recherche pour mener à bien ces projets d’envergure.

« L'emplacement stratégique d’équipes de recherche au sein de l’hôpital, et donc à proximité de médecins impliqués, constitue un atout essentiel pour atteindre avec succès nos objectifs dans les domaines cognitifs et médicaux », précisent les Prs Steven Le Gouill et Alain Puisieux.





コメント


bottom of page